Rapprochons-nous, TRANSRUNissons-nous

Citoyens, permettez-nous de rapprocher nos collègues de travail et de leur permettre de venir travailler au bureau sans devoir regarder en arrière puis en avant (ou le contraire), matin et soir.

Franchement, on a déjà dépensé des millions plus connement dans ce pays; aGRIPPENons-nous à cette idée pour soutenir la nouvelle liaison ferroviaire que devraient pouvoir emprunter nos petits-enfants (pour autant qu’ils habitent encore dans le canton de Neuchâtel – et pour autant qu’on en aie…).

Bref, votez pour.