Registres payant légalement inattaquable

A mettre sans doute dans la liste des registres payants en tout genre qui ne servent à rien d’autres que d’enrichir leur propriétaire.

Le modèle commercial réside en l’envoi discret d’une facture (voir image) qui vient se noyer dans le flot des factures que reçoit tous les jours une entreprise.

La société est domiciliée à Neuchâtel, mais son adresse postale est au domicile d’un des associés gérant (voir registre du commerce à ce sujet)

Les conditions générales du verso (extraits) : L’inscription se renouvèle tacitement d’année en année, sauf résiliation faite par lettre signature au plus tard 3 mois avant la date de fin de période décrite au recto

Le tout étant éthiquement douteux, non ?